As Salafiyat du Monde

DINE
 
AccueilPORTAILDINERechercherConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 Avis religieux sur le fait de toucher le Noble Coran par une femme indisposée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Lina
Co-admin
Co-admin



MessageSujet: Avis religieux sur le fait de toucher le Noble Coran par une femme indisposée   Lun 18 Jan - 15:10

Avis religieux sur le fait de toucher le Noble Coran par une femme indisposée

Q : Nous sommes étudiantes dans une école de filles. Pendant le cours du Coran, notre professeur nous demande de réciter. Le fait est que, parfois, nous sommes en état de menstruations, mais nous sentons une gêne quant à le dire à nos professeurs et nous nous conformons à leur demande. Est-il permis de le faire ? Si ce fait est interdit, que devons-nous faire si cela arrive le jour de l'examen ?

R : Les savants (qu'Allah leur fasse miséricorde) ont divergé sur la récitation du coran de la femme en état de menstruation ou de lochies. Certains érudits ont dit que cela est interdit, tout comme la personne qui est dans un état d'impureté rituelle majeure. Ils ont soutenu cette avis en disant que, puisqu'il est authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a déclaré qu'une personne en état d'impureté rituelle majeure n'est pas autorisée à réciter Coran, il en est de même pour les femmes durant leur période de menstruations et de lochies. Par conséquent, la femme en état de menstruation ou celle en période de lochies ne peut pas réciter Coran jusqu'à ce qu'elle retrouve son état de pureté. Ils ont pris également comme preuve le hadith rapporté par At-Tirmidhî selon 'Ibn `Omar (qu'Allah soit Satisfait des deux) qui a dit : Il est interdit à la femme en période de menstrues ou en état d'impureté majeure de lire le Coran .

Cependant, d'autres savants, ont dit qu'il est permis à la femme en période de menstruation ou de lochies de réciter le Coran qu'elles connaissent par cœur. Ils ont justifié leur avis en disant que les menstrues et les lochies peuvent durer pendant plusieurs jours, donc Al-Qiyâs (l'analogie) ne peut assimiler ces périodes et l'état d'impureté rituelle majeure, car la période de ce dernier est courte. Contrairement à la femme en état de menstruation, ou de lochies, celui qui est en état de souillure majeure peut immédiatement effectuer Al-Ghousl (bain rituel) et réciter le Coran. Quant au hadith qui est cité par le premier groupe de savants, il est affaibli par les gens de science, car il est rapporté par 'Ismâ`îl ibn `Ayyâch selon les gens du Hedjaz et cette sorte de narration est faible. Ce deuxième avis est la plus appropriée.

En conséquence, il est permis à la femme qui est en état de menstruation ou de lochies de réciter du Coran par cœur. Car les menstruations et les lochies durent pendant plusieurs jours et donc le Qiyâs (l'analogie) ne peut être établie entre les deux (les menstrues et l'impureté rituelle majeure). Pour être plus précis, une étudiante a le droit de réciter le Coran par cœur, mais non en lisant dans le Coran, et ceci pendant les examens ou à tout autre moment. Toutefois, si l'élève doit réciter le Coran en utilisant le Coran, il n'y a pas de mal à cela, à condition qu'elle utilise un écran tels que des gants, ou ce qui s'y approche.



حكم مس الحائض للقرآن الكريم

س: إننا طالبات ندرس في مدرسة بنات، وفي حصة القرآن الكريم يأمرنا الأستاذ بقراءة القرآن ونكون في حالة العذر، ونستحي أن نخبر الأستاذ فنقرأ مراعاة لذلك، فهل يجوز هذا؟ وإن كان لا يجوز فكيف نعمل أيام الامتحان إذا صادفتنا ونحن في حال الدورة الشهرية؟
جـ: اختلف العلماء رحمة الله عليهم في قراءة الحائض والنفساء للقرآن الكريم: فذهب جماعة من أهل العلم إلى تحريم ذلك وألحقوهما بالجنب، وقالوا: ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم أن الجنب لا يقرأ القرآن، لأن الجنابة حدث أكبر، والحيض مثل ذلك، والنفاس مثل ذلك فقالوا: لا تقرأ الحائض ولا النفساء حتى تطهرا، واحتجوا أيضًا بحديث رواه الترمذي عن ابن عمر رضي الله عنهما قال: لا تقرأ الحائض ولا الجنب شيئًا من القرآن .
وذهب آخرون من أهل العلم إلى أنه يجوز للحائض والنفساء قراءة القرآن عن ظهر قلب؛ لأن مدتهما تطول أيامًا كثيرة فلا يصح قياسهما على الجنب؛ لأن مدته قصيرة؛ لأن في إمكانه إذا فرغ من حاجته أن يغتسل ويقرأ، أما الحائض والنفساء فليس في إمكانها ذلك، وقالوا في الحديث السابق الذي احتج به المانعون إنه حديث ضعيف، ضعفه أهل العلم لكونه من رواية إسماعيل بن عياش عن الحجازيين وروايته عنهم ضعيفة، وهذا القول هو الصواب.
فيجوز للحائض والنفساء قراءة القرآن عن ظهر قلب، لأن مدتهما تطول فقياسهما على الجنب غير صحيح، فعلى هذا لا بأس أن تقرأ الطالبة القرآن، وهكذا المدرسة في الامتحان وغير الامتحان عن ظهر قلب لا من المصحف، أما إن احتاجت إحداهن إلى القراءة من المصحف فلا حرج عليها بشرط أن يكون ذلك من وراء حائل
(الجزء رقم : 6، الصفحة رقم: 361)
كالقفازين ونحوهما.



Les Fatwas d'Ibn Bâz > Sixième volume > Avis religieux sur le fait de toucher le Noble Coran par une femme indisposée
(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 360-361)
www.alifta.com
Revenir en haut Aller en bas
http://assalafiyatdumonde.forumactif.be
 
Avis religieux sur le fait de toucher le Noble Coran par une femme indisposée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis religieux sur la lecture dans les livres des invocations par une femme indisposée
» Avis religieux sur le fait de serrer la main aux femmes à travers un tissu
» avis religieux
» Avis religieux sur le fait de couvrir la tombe d'une femme pendant son inhumation
» Avis religieux sur le fait de laisser pousser les ongles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
As Salafiyat du Monde  :: Rappels divers obligatoires :: Rappels divers obligatoires :: ¤ Fatawas :: La femme :: Les menstrues / lochies / Les métrorragies / les pertes vaginales :: Les menstrues-
Sauter vers: