As Salafiyat du Monde

DINE
 
AccueilPORTAILDINERechercherConnexionS'enregistrer
Partagez | 
 

 La Salafiyyah, sa réalité et ses caractéristiques Shaykh Sâlih Al-Fawzân

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondatrice أم زينب
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: La Salafiyyah, sa réalité et ses caractéristiques Shaykh Sâlih Al-Fawzân   Lun 16 Mai - 23:23

La Salafiyyah, sa réalité et ses caractéristiques 



Shaykh Sâlih Al-Fawzân حفضه الله




[Transcription (traduite) de l'audio]
(( السلفية حقيقتها وسماتها ))
بسم الله الرحمن الرحيم


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Certes la louange est à Allah, Le Seigneur des mondes, et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.
Ceci dit :
Le prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a certes informé de la division de cette communauté comme cela est arrivé aux nations précédentes, et il nous a recommandé lorsque cela arrivera de nous attacher à ce sur quoi il (paix et bénédictions d'Allah sur lui) était lui et ses compagnons ; il (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit : « Les juifs se sont divisés en 71 factions et les chrétiens se sont divisés en 72 factions et ma communauté se divisera en 73 factions, toutes seront dans le feu excepté une seule », ils dirent (les sahabas) laquelle ô messager d’Allah ? Il répondit : « Ce sur quoi je suis aujourd’hui moi et mes compagnons (sahabas) ». [Hadith hassan (bon) : rapporté par At-Tirmidhi et par Al-Hakim dans Al-Moustadrak (1/128et 129)].
Il (paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit également : « Celui d'entre vous qui vivra verra de grandes divergences. Attachez-vous donc à ma Sounna et la Sounna des Califes bien guidés après moi. Accrochez-vous y et mordez-y avec vos molaires ! Et prenez garde aux choses nouvelles [dans la religion], car toute chose nouvelle est une innovation et toute innovation est un égarement » et dans une autre version : « Et tout égarement est dans le Feu ». [Rapporté par At-Tirmidhi].
Voilà ce que le Messager d’Allah (paix et bénédictions d'Allah sur lui) nous a recommandé de faire, s’attacher à ce sur quoi il était lui et ses compagnons à l'apparition de la divergence et de la division, parce que cela doit arriver et c’est ce qui s’est effectivement produit comme il (paix et bénédictions d'Allah sur lui) nous l’avait prédit. Ainsi, le chemin du salut réside dans le fait de s’attacher à ce sur quoi étaient le Messager (paix et bénédictions d'Allah sur lui) et ses compagnons, ce groupe est celui qui sera sauvé du Feu et les autres factions restantes iront toutes au Feu ; et c’est pour cette raison qu’on l’appelle la faction sauvée, les gens de la Sounna et du Consensus, car c’est effectivement cette faction-là qui se distingue des autres par le suivi du Livre (Coran) et de la Sounna et en dehors d’elle, ce ne sont que des factions égarées même si elles se réclament de cette communauté (musulmane) et les voies qu’elles empruntent sont en totale opposition avec la voie du Messager (paix et bénédictions d'Allah sur lui) et ses compagnons. Et ceci est l'illustration parfaite de l’extrême bienveillance de ses conseils (paix et bénédictions d'Allah sur lui) et de la grande clarté de ses indications apportées aux les gens.
Le chemin est donc tout à fait clair et la louange est à Allah ! Suivre le Livre (Coran) et la Sounna et ce sur quoi étaient les Salafs (prédécesseurs) de cette communauté, qui sont les compagnons et ceux qui sont venus après, puis ceux qui ont succédés à ces derniers jusqu'à la fin des siècles préférés, des trois ou des quatre (premiers) siècles ; comme l’a dit le Prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) : « Vos meilleurs sont les gens de mon siècle, puis le siècle suivant, puis le siècle suivant » - le rapporteur (du hadith) dit : « je ne sais plus si il a dit deux ou trois siècles en mentionnant son siècle » - il (paix et bénédictions d'Allah sur lui) dit ensuite : « Puis viendra après eux des gens qui témoigneront alors qu'ils n'en seront pas dignes, qui trahissent et ne respectent point le dépôt, qui feront un vœu et ne le l’honoreront pas. Il apparaîtra chez eux l'obésité. » [Al-Boukhari, Mouslim]
Ce n’est qu’après les siècles préférés, qu’apparaitront ces choses-là ; néanmoins celui qui suit la voie de ces siècles préférés, même s’il est en train de vivre le dernier jour de ce bas monde, il sera sauvé et échappera au Feu ; et certes, Allah – Exalté Soit-Il, le Très Haut – dit : « Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès! » [S09. v100]
Allah – Purifié Soit-Il, Le Très Haut – a garantie à celui qui suit les Emigrés et les Auxiliaires dans un beau comportement - avec cette condition : « dans un beau comportement » - c'est-à-dire – avec perfection, pas par prétention ou affiliation sans que cela ne soit concret (dans la pratique), peut être par ignorance ou par passion. Toute personne qui s’affilie aux Salafs (prédécesseurs) l’est réellement que lorsque son suivi est joint à celui de l'excellence, ceci est une condition qu’Allah – Glorifié Soit-Il – a établie. Et le bon comportement signifie la perfection et le parachèvement et cela requiert des suiveurs, qu’ils étudient la voie des Salafs (prédécesseurs) et qu’ils l’assimilent et s’y cramponnent. Quant à ce qu’ils s’affilient à eux et ne connaissent pas leur voie ni leur doctrine (madhab), alors cela ne sera pas productif et ne sera d’aucun bénéfice et (ceux-là) - ils ne font pas partie des Salafs et ils ne sont pas Salafis car ils ne suivent pas les Salafs avec perfection comme l’a conditionné Allah – Glorifié Soit-Il.
C’est pour cela - et la louange revient à Allah – vous qui êtes dans cette université, dans ce pays (l’Arabie Saoudite), et dans les mosquées de ce pays, ce qu’on y enseigne, c’est la voie des pieux prédécesseurs afin que nous puisions les suivre avec perfection. Pas par prétention ou par appellation seulement ; combien sont ceux qui se prétendent être sur la Salafiya et sur la voie des Salafs alors que c'est tout à fait l'inverse, soit parce que la personne ignore ce qu’est la voie des Salafs, soit parce qu’elle suit sa propre passion, la personne en a pleine conscience mais elle suit ses passions et ne suit pas la voie des Salafs. D’autant plus que celui qui suit la voie des Salafs a besoin de deux choses, comme nous l’avons dit précédemment, il doit connaitre la voie des Salafs et la seconde chose, le fait de s’y attacher fermement quelque soit l’effort que cela va lui demander, parce qu’il devra subir de ses contradicteurs, il devra subir leur nuisance (par la langue), il devra subir leur intransigeance, il devra subir les accusations, il devra subir ce qu’ils subira comme mauvais sobriquets, mais il devra se montrer patient face à cela car il est convaincu de ce sur quoi il est. Les ouragans n’auront pas raison de lui et les fitan ne le changeront pas et il devra se montrer patient face à cela jusqu’à ce qu’il rencontre son seigneur.
Il apprend avant tout ce qu’est la voie des Salafs (prédécesseurs), il la suit avec perfection, il patiente face aux nuisances des gens ; et certes cela ne suffit pas, il a pour obligation de répandre la voie des Salafs (prédécesseurs), il doit appeler à Allah et à la doctrine (madhab) des Salafs (prédécesseurs) et il doit l’expliquer aux gens et le diffuser parmi eux, c’est donc celui-là le véritable Salafi !
Quant à celui qui se prétend être sur la Salafiya alors qu’il ne connait rien de la voie des Salafs (prédécesseurs) ou qu’il en a connaissance et ne la suit pas mais suit ce sur quoi sont les gens ou ce qui est en accord avec ses passions,alors celui-là n’est pas un Salafi ! Même s’il se revendique de la Salafiya ; ou alors qu’il ne patiente pas à l’arrivée des fitan et fait preuve de laisser-aller dans sa religion et adopte un discours fallacieux concernant sa religion et cède sur certains points de la voie des Salafs, alors celui-là n’est pas sur la voie des Salafs (prédécesseurs).
Ce n'est pas la prétention qui est à prendre en considération, mais c'est la réalité qui doit l'être !
Ceci exige de nous toute notre attention, à savoir la connaissance de la voie des Salafs (prédécesseurs) et l’étude de cette la voie dans la Croyance, dans l’étique, dans la mise en pratique, dans tous les domaines que compte la voie des Salafs (prédécesseurs) ; il s'agit de la voie sur laquelle était le Messager (paix et bénédictions d'Allah sur lui) et sur laquelle étaient ses compagnons parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont pris comme exemple et qui les ont suivis sur le même chemin jusqu'à la dernière heure.
Il (paix et bénédictions d'Allah sur lui) dit ensuite : « Un groupe de ma communauté – ceux-là sont les Salafs, ce sont eux les Salafis! - Il restera toujours un groupe de ma nation cramponné à la vérité, sans que ceux qui les trahissent et les contrarient puissent leur nuire, jusqu’à ce que l’ordre d’Allah viendra – Exalté Soit-Il » [Rapporté par Mouslim (n°4920), Ahmad (n°21889) et d’autres]. Ce segment « sans ceux qui les trahissent et les contrarient puissent leur nuire », indique qu’il y aura des contradicteurs et qu’il y aura des gens déloyaux, mais ils ne s'en préoccupent pas, au contraire, ils continuent leur chemin vers Allah - Exalté Soit-Il, et endureront ce qui leur arriveront avec patience comme a dit Luqmân à son fils tout en l'exhortant : « O mon enfant accomplis la Salât, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t'arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! * Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance: car Allah n'aime pas le présomptueux plein de gloriole. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c'est bien la voix des ânes. » [S31 .v17 à 19]
Ceci est la voie des Salafs, voici son aspect, voilà ses qualités et Allah - Exalté Soit-Il – dit : « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. Voilà ce qu'Il vous enjoint. Afin que vous soyez pieux. » [S06 v.153] ; le segment : « Et voilà Mon chemin» qui renvoi à Lui-même, étant un rapport de grandeur et de noblesse pour Lui et pour ceux qui cheminent dessus ; « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude » - c'est-à-dire droit (sans détour) – « suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers » - ce qui implique donc l’existence d’autres chemins, bien qu’il n’a pas spécifié le nombre, il y a en a beaucoup, il y en a beaucoup d’autres ; « et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » - il s’agit-là des voies empruntées par les sectes qui sont en contradiction avec la voie des Salafs ; « et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. Voilà ce qu'Il vous enjoint. Afin que vous soyez pieux. » - il dit d’abord : « suivez-le donc » ensuite il dit : « Voilà ce qu'Il vous enjoint » - pour marquer la confirmation ; « Voilà ce qu'Il vous enjoint. Afin que vous soyez pieux » - afin de craindre Allah – à Lui la louange – et de vous protéger des égarements et des ambiguïtés, de vous préserver et de vous prémunir de ce qui viendrait obstruer votre chemin en empruntant cette voie, parce que des choses viendront s’opposer à vous.
Et regardes attentivement comment Il a rendu unique Sa voie et Son chemin, et Il a élargi le nombre des autres voies ; le chemin d’Allah est un, il n’admet pas la division ni l’augmentation de son nombre et il ne supporte aucune déformation et aucun écart. Quant aux (autres) voies, elles sont nombreuses, on ne peut les calculer. Chacun invente sa propre voie, son propre chemin sur lequel avancer, chacun invente sa propre méthodologie sur laquelle cheminer, pour lui et ses partisans. Il s’agit donc de diverses voies : « et ne suivez pas les sentiers » - et si vous vous mettiez à suivre ces sentiers, qu’arrivera-t-il ? : « ils vous écartent de Sa voie » - ils vous écarteront du chemin d’Allah - Exalté Soit-Il. Vous tomberez dans la confusion et dans l’égarement et la perdition ; il n’y a donc pas de salut, ni de réforme et ni de réussite possible qu'en s'attachant au droit chemin qui n’est autre que le chemin d’Allah - Exalté Soit-Il - et en dehors de ce chemin-là, ce ne sont que les voies des démons, sur chacune de ces voies, il y a un diable qui invite les gens à le suivre.
Nous devons prendre garde à cela et ne soyons pas trompé par le grand nombre des contradicteurs et ne nous soucions pas de leurs ambiguïtés, ni de leurs injures, ni de leurs moqueries blessantes envers nous, nous ne devons pas y prêter attention, au contraire nous cheminons vers Allah en toute clairvoyance.
Et certes, Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut – nous a imposé la lecture de Sourate Al-Fatiha dans toutes les unités de prière (Rak’a) de chacune de nos prières obligatoires, et on trouve à la fin de cette Sourate : « Guide-nous dans le droit chemin » - le droit chemin qui n’est autre que le chemin d’Allah - Exalté Soit-Il, « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude » [S06 .153] ; « Guide-nous vers le chemin » - c'est-à-dire montre-nous, oriente-nous et garde-nous sur le droit chemin ; « le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs. » - qui sont ceux qui l’empruntent ? « Ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits: parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! » [S04 v.69]. Ces gens-là, ce sont ceux qui te tiendront compagnie sur le chemin que tu as empruntés : « Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits: les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! ». Donc tu n'as pas à te sentir seul alors que tu te trouves sur ce chemin-là, car tes amis et tes compagnons sont les meilleurs des créatures ; tu n’as pas à te sentir seul même si les sentiers sont nombreux et que les sectes pullulent et qu’augmentent le nombre de contradicteurs, n’y fais pas attention ; car tu es convaincu par ce que tu suis à savoir le chemin d’Allah - Exalté Soit-Il.
Le segment : « non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. » - c'est-à-dire non pas le chemin de ceux qui ont encouru Ta colère, ni celui des égarés ; ceux qui ont encouru Ta colère sont ceux qui possèdent de la science et qui ne l’ont pas mise en pratique, à l’exemple des juifs qui ont de la science mais qui ne la mettent en pratique et la science lorsqu’elle n’est pas mise en pratique devient un argument contre son auteur le jour de la résurrection :
Et si la science se résume qu’à des paroles sans les actes - Alors son auteur sera par conséquent plongé dans l’ignorance.
La mise en pratique est obligatoire ; et une science sans mise en pratique est à l’image de l’arbre sans fruit, Quel est l’intérêt d’avoir un arbre s’il ne me donne pas de fruit ?
Et c’est à cause de cela qu’ils ont encouru la colère d’Allah, compte tenu du fait qu’ils avaient la science et qu’ils ne la mettaient pas en pratique, alors ils ont mérité que la colère d’Allah – à Lui la louange, Le Très Haut – s’abatte sur eux ainsi que Son châtiment et Son courroux ; quand bien même ils se voient comme les gens d’une société civilisées et les acteurs d’une civilisation moderne et avancée, des gens cultivés (etc.) et ceci et cela, de ce qu’ils prétendent être comme civilisation, néanmoins ils sont dans l’égarement et ils ont encouru la colère d’Allah – à Lui la louange, Le Très Haut.
Le segment : « ni des égarés. » - c'est-à-dire non pas le chemin des égarés et ce sont ceux qui œuvrent, ceux qui adorent Allah et qui sont très attachés aux pratiques religieuses mais agissent sans science, ils œuvrent sans science et sans une guidée d'Allah – à Lui la louange, Le Très Haut. Leurs œuvres ne sont que poussière éparpillée, elles ne leur sont d’aucun profit car ils se sont égaré du chemin à suivre, ils se sont égaré du droit chemin. Leurs pratiques religieuses ne sont que des efforts pénibles mais s'avèrent être d'aucun profit ; et parmi ces gens-là, il y a les chrétiens. Les chrétiens, on trouve chez eux de la dévotion, de l’ascétisme mais ils agissent sans science, ce sont donc des égarés et ce qu’ils suivent n’est qu’égarement et fausseté ; et ce n'est pas tant la ferveur et l’effort qui compte sans ne jamais atteindre la vérité et sans ne jamais suivre le bon chemin, en aucun cas. Les adeptes du soufisme par exemple, pour nous dans l’Islam, ces gens-là sont sur un chemin qui est similaire aux chrétiens, ils adorent Allah et mènent une vie d'ascète et ils font des efforts et s’éloignent des gens, mais malgré cela, ils ne détiennent aucune science et ils n’apprennent pas. Ils se privent de la science, ils disent aux gens : « Œuvrez ! Que la science ne vous détourne pas de la pratique, ce qui est demandé c’est d’œuvrer... » ; Ils découragent les gens à l'apprentissage de la science et ils les découragent d’aller s’assoir auprès des savants et de prendre la science d’eux, ils disent : « ces gens-là sont négligents et ceux-là et ceux-là...ils vous empêchent de pratiquer » ceci est une forme de dérobade chez eux. Le second moyen détourné (chez eux) est de dire que : « la science ne s’obtient pas avec l’apprentissage mais elle te viendra automatiquement, si tu fais des efforts dans l’adoration alors Allah te montrera cette science sans que tu apprennes » ; ceci n’est que pur égarement (nous cherchons refuge auprès d’Allah) !
Nous devons prendre garde à cela, car la science s’obtient par l'apprentissage. Il est impossible d’acquérir la science sans l’étudier auprès des gens de science et des gens dotés de clairvoyance, l’apprentissage de la science se fait auprès des savants, il va de soit que la science précède la parole et les actes ; l’imam Al-Boukhari (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit dans son recueil authentique, ceci se trouve dans l’authentique d’Al-Boukhari, Chapitre : "la science précède la parole et les actes" ensuite il cite ce verset : « Sache donc qu'en vérité il n'y a point de divinité à part Allah et implore le pardon pour ton péché, ainsi que pour les croyants et les croyantes. » [S47. V19]. Sache qu’il n'y a de véritable divinité à part Allah, apprend avant toute chose ensuite implore pardon et enfin mets-toi à œuvrer après cela ; la science est indispensable, c’est elle qui permet de te guider vers Allah – à Lui la louange, Le Très Haut. Allah a fait descendre le Livre (Coran) et Il a envoyé le Messager afin de nous montrer le bon chemin sur lequel nous cheminons et c’est ceci la science utile et la bonne action ; Allah – Exalté Soit-Il dit : « C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la religion de vérité » [S09 .v33], la guidée c’est la science utile et la religion de vérité, c’est la bonne action. Il est donc obligatoire d’associer les deux : la science utile et la bonne action, c’est ce avec quoi est venu le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), il n’est pas venu avec la science seule sans pratique ! Et il n’est pas venu avec la mise en pratique sans science, ce sont deux choses inséparables.
La pratique (de la religion) doit être fondée sur de la science et de la clairvoyance, tout comme il est obligatoire au savant de mettre en pratique ce qu’il a comme science, sans quoi l’homme de science qui ne met pas en pratique ce qu’il a acquit comme savoir et le dévot qui n’agit pas avec science, tous deux courent à leur perte, à part celui qui possède une science utile et de bonnes actions. Et c’est avec cela qu’Allah a envoyé Son Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), voilà donc l’authentique Salafiya et voici les caractéristiques des pieux prédécesseurs (Salafs) : la science utile et la bonne action, voilà leurs caractéristiques !
Et la signification du terme " Salafs ", c’est ceux qui ont prédécès : « Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi » [S59. V10]. Lorsqu’Il (Allah) mentionne les Emigrés et les Auxiliaires dans la Sourate de l'Exode (Al-Hashr), Il dit : « Et ceux qui sont venus après eux en disant : Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères » - nos frères (dans la religion) - « qui nous ont précédés » - dans quoi ? – « dans la Foi » - « Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur » - de l’animosité et de la haine – « pour ceux qui ont cru ». Donc, celui qui déteste les tout premiers parmi les compagnons, parmi les Emigrés et les Auxiliaires, ceux qui les ont suivis dans un beau comportement et les siècles préférés, celui qui les déteste a alors encouru le courroux d'Allah et a encouru Sa colère et toutes ses œuvres ne sont que poussière éparpillée parce qu’elles n’ont pas été accomplies sur une guidance et l’action n'est acceptée que sous deux conditions :
Première condition : elle doit être accomplie exclusivement (en toute pureté) pour le Visage d'Allah.
Seconde condition : elle doit être conforme avec la Sounna du Messager d'Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui).
« Non, mais quiconque soumet à Allah son être » [S02. V112], soumettre son être, ceci désigne la pureté d’intention (la sincérité), le désaveu du polythéisme et de ses adeptes ; « tout en faisant le bien » c'est-à-dire qu’il suit scrupuleusement le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), délaissant les innovations et les choses nouvelles [dans la religion] ; il n’œuvre qu’en conformité avec la Sounna du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), « il aura sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point attristés. »
Ceci est donc la voie des Salafs, cette voie qui découle du Livre (Coran) et de la Sounna. Ne dis pas : « d’où découle la voie des Salafs ? Je ne connais pas la voie des Salafs, d’où provient sa source ? » : Ô mon frère ! Le Livre (Coran) et de la Sounna, c’est cela qui va te faire connaitre la voie des Salafs. Et encore, pour prendre du Livre (Coran) et de la Sounna, tu dois passer par ceux qui sont bien enracinés dans la science, cela doit être fait ainsi. Donc, celui qui désire suivre sur la voie des Salafs, doit se plier à ces règles religieuses, autrement ils sont nombreux ceux qui se prétendent sur la voie des Salafs alors qu’ils sont dans l’égarement et commettent de grosses erreurs qu’ils imputent à la voie des Salafs. C’est pour cela que les mécréants, les hypocrites et ceux qui ont une maladie au cœur [dont la foi est douteuse], insultent les Salafis et après chaque crime et chaque sabotage et chaque catastrophe, ils disent que cela provient d’eux les Salafis.
De cette personne, la Salafiya en est innocente, de la plus grande innocence et les Salafs en sont également innocents ; et il n’est pas sur la voie des Salafs mais sur la voie de l’égarement quand bien même il se revendique de la voie des Salafs. Nous devons faire la différence entre l’appellation et la réalité, parce qu’il y a ceux qui s’accaparent l’appellation sans que pour autant cela soit la réalité, celui-là n’est pas un Salafi et les Salafs en sont innocents. La voie des Salafs, c’est la science utile et la bonne action, fraternité dans la religion d’Allah et entraide dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété ; voilà ce qu’est la voie des pieux prédécesseurs, celui qui s'y attache sera préservé des dissensions et des afflictions et aura gagné l’agrément d’Allah – à Lui la louange, Le Très Haut : « Allah les agrée, et ils L'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux » [S09 .v100]
Chacun veut les jardins (du Paradis) sous lesquels coulent les ruisseaux, chacun ne désire pas le Feu et ne veut pas le châtiment, néanmoins les paroles impliquent de prendre les causes qui permettent l'accès au Paradis et qui prémunissent du Feu. Il n’y a pas d’autres causes à part le fait de suivre la voie des pieux prédécesseurs ; l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Ne peut rectifier les derniers de cette communauté que ce qui a rectifié ses prédécesseurs ». Qu’est-ce qui a permis aux premiers de se rectifier ? C’est le Livre (Coran) et la Sounna ! Et rien d’autre ne pourra rectifier les derniers de cette communauté à part le Livre (Coran) et la Sounna. Et le Livre (Coran) et la Sounna –et la louange revient à Allah – sont présents parmi nous, bien sauvegardés, sous la protection d’Allah : « En vérité c'est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c'est Nous qui en sommes gardien. » [S15 .v09] ; bien sauvegardés, par la volonté d’Allah.
Celui qui le désire véritablement et qui a suivi un enseignement correcte, arrivera à cela et quant à celui qui s’en revendique sans que pour autant cela soit la réalité ou alors imite (aveuglement) celui qui se prétend être sur la Salafiya, bien qu’il n’est pas sur la voie des Salafs, cela ne lui apportera rien, bien au contraire, cela lui sera néfaste.
Et le souci, c’est que cela est attribué aux Salafs et aux Salafis, alors que n’est que pure mensonge et calomnie envers les Salafs, mensonge et calomnie envers la Salafiya ! Cela revient à duper les gens, qu’il ai voulu cela intentionnellement ou qu’il ne l’ai pas voulu ; que cela provient de quelqu’un qui suit ses propres passions ou d’un ignorant :
Et les vantardises, si elles ne sont pas confirmées par des preuves, ses auteurs ne sont que simples prétendants
Il est obligatoire pour celui qui se revendique ou qui s’affilie aux Salafs, de concrétiser cette revendication et cette affiliation en étant représentatif de la voie des Salafs dans le domaine de la croyance, dans les paroles, dans les actes et dans la manière d'agir, jusqu’à ce qu’il soit un véritable Salafi ! Et qu’il devienne un exemple de piété symbolisant le madhab des pieux prédécesseurs.
Celui qui veut cette voie, il n’a plus qu’à la connaitre, il doit l’apprendre, il doit avant tout - la mettre lui-même en application, il doit appeler à cette voie, il doit la montrer aux gens. Voilà le chemin du salut et voilà le chemin de la faction sauvée, celui des gens de la Sounna et du Consensus, ce sur quoi étaient le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ses compagnons (sahabas) ; et fait preuve d’endurance sur ce chemin et reste ferme dessus et qui ne dévie avec les troubles ni avec les propagandes qui égarent et n’est pas saisit par les ouragans, mais qui au contraire, reste ferme sur ce chemin jusqu'à ce qu'il rencontre son Seigneur – à Lui la louange, Le Très Haut ; Qu'Allah accorde la facilité à tous dans ce qu'Il aime et ce qu'Il agrée !
Et que la prière et la paix d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.
 
Source : www.alfawzan.af.org.sa

Conférence intitulée : "La Salafiya, sa réalité et ses caractéristiques" donné par le Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve) - الجمعة 13 من جمادى الآخرة 1433هـ الموافق 04-05-2012م 
Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy
Revenir en haut Aller en bas
 
La Salafiyyah, sa réalité et ses caractéristiques Shaykh Sâlih Al-Fawzân
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier sur les caractéristiques des ovnis
» Caractéristiques de l'Ere de paix
» Caractéristiques d'un faux prophète et..
» Les caractéristiques du langage familier.
» Quelles sont les caractéristiques d'une chanson ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
As Salafiyat du Monde  :: Al Minhadj :: Al Minhadj :: ¤ Les fondements de la Salafiyyah-
Sauter vers: